16.02.2012, Le premier timbre-poste de l’histoire postale a rejoint la collection philatélique de l’UPU et vient compléter la plus grande collection de timbres au monde.

Le Penny Black comportait des caractères romains dans les coins inférieurs pour décourager la contrefaçon et n'était pas dentelé. (Photo: UPU)
Si le Penny Black n’était pas dans la collection de l’UPU jusqu’ici, c’est en raison de sa date d’émission antérieure à la fondation de l’organisation. L'UPU détient les timbres officiels de ses pays-membres depuis 1874 et sa collection en compte plus de 800 000.

«Le Penny Black est unique et sa création constitue un moment marquant de l’histoire postale mondiale», a déclaré Edouard Dayan, directeur général de l’UPU, lors d'un dévoilement au siège de l'organisation, mercredi 15 février.

«L’UPU se devait d’acquérir le premier timbre au monde, représentant le début de la réforme postale britannique qui a d’ailleurs servi de base aux principes de l’UPU», a déclaré Patrick Maselis, président du prestigieux Club de Monte Carlo, présent à la cérémonie. Le Club de Monte Carlo rassemble les plus grands collectionneurs du monde. 

Le Penny Black est à lui tout seul un symbole. Cette vignette à l’effigie de la reine Victoria sur fond noir, d’où son nom, avait la valeur d’un penny. Il a été émis le 6 mai 1840 au Royaume-Uni, à l'initiative de Rowland Hill lors de la réforme du système postal britannique destinée à faire désormais payer l'expéditeur d'une lettre et non plus le destinataire, comme auparavant. Quelque 70 millions de timbres Penny Black ont été imprimés, ce qui n'en fait pas un timbre rare.

La Suisse et le Brésil ont suivi l’exemple du Royaume-Uni en émettant leurs premiers timbres-poste en 1843, les Etats-Unis en 1847 et la France et la Belgique en 1849. Aujourd’hui, tous les pays du monde émettent des timbres.
Le timbre-poste génère un chiffre d’affaires annuel de 27,7 milliards de dollars pour les postes ou d'environ 50 milliards de dollars si l’on inclut les négociants et les ventes aux enchères.